Loading...
L’art-thérapie2019-07-29T13:04:15+00:00

Art-thérapie

En art-thérapie, ce qui importe est l’acte d’exploration possible et non un résultat fini

L’art-thérapie invite la personne à s’exprimer par le biais de la créativité quelle que soit sa difficulté, son angoisse, sa détresse, sa condition physique ou psychologique. Aucune technique artistique n’est enseignée. Aucune compétence, aucun talent artistique n’est requise. L’art-thérapie est accessible à tous. Elle ne peut être envisagée qu’avec l’accord d’un médecin traitant et seulement à titre complémentaire de la médecine conventionnelle. Parlez-en avec votre médecin avant de consulter.
Un entretien préliminaire est nécessaire avant de s’engager dans un suivi.

Comment peut-on définir l’art-thérapie ? « L’art-thérapie est une pratique de soin fondée sur l’utilisation thérapeutique du processus de création artistique. » FFAT (Fédération Françaises des art-thérapeute). Utilisée dans le champ du soin et de la prévention, elle trouve aujourd’hui sa place dans le cadre des troubles dépressifs et psychosomatiques, des conduites addictives, des problématiques alimentaires, mais aussi dans celui de pathologies plus sévères comme les psychoses et l’autisme. Nombreux sont les services de psychiatrie publics ou privés qui l’utilisent.

Quels sont ses bienfaits ? La vocation de l’art-thérapie n’est pas de produire des artistes ni des œuvres d’art et encore moins de les exposer. Il s’agit plutôt de favoriser l’expression du mal de vivre pour qu’il ne lui colle plus à la peau. L’art-thérapie utilise des dispositifs poétiques créatifs qui permettent de « parler sans les mots ». Cette méthode est très bénéfique pour les personnes qui, pour de multiples raisons, ne peuvent pas mettre de mots sur leur souffrance et qui ne peuvent donc pas s’en libérer. L’art-thérapie procure par ailleurs une détente psychique et permet de se différencier des autres.

Comment se pratique-t-elle ? L’art-thérapeute utilise des dispositifs spécifiques qui n’ont rien à voir avec la pratique habituelle de l’art. Il dispose ainsi de ses propres outils qui ne sont pas les mêmes que ceux utilisés couramment par des artistes.

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/29504

Qui peut en bénéficier ? Dès l’instant où une personne le demande, elle peut pratiquer l’art-thérapie. On remarque qu’il y a actuellement une forte demande dans les hôpitaux, les cliniques, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), les maisons de retraite, les centres de prévention de la violence, mais aussi les établissements associatifs et même les familles qui accueillent des enfants autistes. Pour ceux n’ayant pas accès au langage, cela peut être un moyen de déposer des mots sur un support créatif et de voyager dans un imaginaire symbolique. L’art-thérapie, ou l’exploitation du potentiel artistique à visée thérapeutique, aiderait les enfants (troubles de l’apprentissage, de concentration, du comportement, manque de confiance…) à vaincre leurs difficultés. « Dans le domaine de la prévention de la violence, par exemple, l’art-thérapie peut aider la personne à cesser de prendre pour cible le corps de l’autre ou le sien, en exprimant ses sentiments néfastes par l’intermédiaire du langage artistique« . J.P Royol Magasine santé le Figaro.

À quelles règles sont soumis les art-thérapeutes ? Les professionnels qui pratiquent l’art-thérapie doivent posséder de préférence un certificat reconnu par l’État inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Par ailleurs, ils respectent un code de déontologie qui inscrit leur profession dans un cadre éthique. Il ne faut surtout pas confondre l’art-thérapie avec une médecine douce ou alternative. Il faut aussi se méfier des intitulés qui peuvent laisser imaginer qu’il s’agit d’une activité médicale ou paramédicale.

POUR QUI?

  • Lart-thérapie pour des personnes de tout âge.
  • Pour ceux qui ont du mal à s’exprimer et communiquer avec les autres.
  • Pour ceux qui ont besoin de dépasser leurs difficultés psychiques et/ou psychologiques, ou qui sont en situation de fragilité.

COMMENT?

  • En utilisant différents supports et matériaux pour stimuler les ressources « CREATIVES ».
  • Les séances ou les prises en charge sont proposées en individuel/en groupe de 2 ou 3 personnes au sein des institutions et en séances individuelles.
  • En respectant en premier lieu la liberté d’expression de la personne.
  • En exprimant une autre parole, un temps pour soi, se rejouer pour«SOI ».

L’accompagnement art-thérapie ne se substitue en aucun cas au traitement médical prescrit par le médecin.

Un espace de liberté est nécessaire pour aller chercher
la singularité de la personne et l’art-thérapie
peut le favoriser.

L’art-thérapeute comme celui qui préserve la part de l’ombre, qui préserve l’énigme. C´est-à-dire : celui qui doit avoir la volonté de renoncer à l’objectif et ouvrir un espace poétique où la personne est invitée à trouver sa propre langue, sa propre poésie…

L’art- thérapie n’est pas du côté de la parole pure, ni du côté du beau. L’art-thérapeute ne fait attention ni à la technique artistique ni au résultat.

Besoin de renseignements ?

n’hésitez pas à prendre contact