Loading...
L’art-thérapeute2021-08-14T15:12:45+00:00

L’art-thérapeute

Certifié inscrit au RNCP de niveau 6 validé par l’Etat

Artiste du spectacle vivant, pédagogue, passionné de la poésie des mots et de la recherche clinique. Je me tiens fermement contre toute interprétation (inter-prétention) de la créativité de la personne (le sujet poétique) et je l’accueille en respectant sa part d’intime. Je ne suis pas théoricien et n’ai aucun dogme analytique. La recherche clinique est un éclairage sous lequel je me positionne en naviguant entre le côté fantaisiste de la poésie et la rigueur de la théorie « un mi-chemin » l’entre-deux. Mon travail est d’ouvrir un espace neutre et confidentiel à celui qui en fait la demande, sans jugement, sans discours et diagnostic.

Je place ma pratique en 3 volets.

Atelier artistique (apprentissage technique, du savoir-faire au savoir-être)

Médiation artistique (être en lien dans le champ de l’art comme outils à valorisation pour soi)

L’art-thérapie (acte créatif d’exploration possible et non un résultat fini)

J’ouvre un espace de rêverie au service de l’enfant et de l’adulte présentant un trouble autistique – de la psychose infantile – du mutisme sélectif à prendre sa parole autrement que par les mots.

Le terme d’ « autisme », provenant du grec « soi-même » est un trouble du spectre autistique (T.S.A). Face à ce soi, l’art-thérapie peut le relier autrement. Il ne s’agit pas de faire ressurgir ce trouble, mais de remettre en mouvement, sur le fil créatif, ce que le troublant à quelque chose à dire. On peut dire que l’autisme baigne dans un langage poétiquement singulier. Le travail en art-thérapie est en quelque sorte, dans la recherche, à réactiver un processus de transformation, c’est-à-dire: réenclencher le fil de l’histoire « en train » de se jouer.

Dans le champ du soin, l’art-thérapie est accessible à tous.

  • Art-thérapie – Titre inscrit au RNCP de niveau 6 validé par l’Etat – Ecole PROFAC
  • Certificat de praticien en médiation artistique. PROFAC
  • Certificat d’animateur Brain Ball
  • B.I.A.C – Brevet initiateur arts du cirque – Fédération française des écoles de cirque.
  • Attestation de compétence professionnelle enseignement artistique – DRAC – Direction des affaires culturelles. 
  • PSC.1 – Prévention et Secours civiques de niveau 1.
  • PSE.2 – Premiers Secours en équipe de niveau 2.

Le matériel artistique souvent utilisé comprend:

  • Jeux de cirque
  • Brain Ball
  • Masque neutre expressif
  • Expression corporelle (Libérer le corps par le mouvement et la danse)
  • Jeux d’ombre et de lumière
  • Instrument de musique
  • Crayons et pastels
  • Plumes, tiges de chenille, pompons
  • Pâte à jouer et argile
  • Ficelle, feutre et autres objets d’artisanat
  • Le sable
  • Ardoise magique
  • Institut d’art-thérapie – Profac – Arles
  • Université Sophia Antipolis – Art – Interaction – Médiation artistique – Nice
  • Formation de formateur – Centre national des arts du cirque – C.N.A.C – Châlons-en-Champagne
  • Formation masque neutre – Ecole internationale de théâtre Jacques Lecoq – Paris
  • Formation service d’écoute téléphonique en relation d’aide selon Carl Rogers – Avignon

Mon parcours professionnel a démarré par l’animation, le chant et la musique acoustique.

Après l’obtention du brevet d’Aptitude aux fonctions d’animateur, ainsi que celui de surveillant de baignade, j’ai eu l’opportunité d’enrichir mon parcours professionnel auprès de diverses structures telles que les maisons pour tous, les M.J.C et les centres de vacances. Puis, lors d’une expérience au sein d’une école de cirque, j’ai été sensibilisé à l’intérêt éducatif et ludique des jeux circassiens associés au corps. Effectivement, c’est une activité où chacun a la possibilité de trouver sa place avec sa singularité, tout en étant confronté à ses difficultés, ses craintes mais aussi ses talents cachés. Cette riche expérience avait soulevé mes questionnements et mes recherches en matières créatives et pédagogiques. Que peut-il se jouer auprès d’un enfant porteur d’un handicap ? « La présence à mes ateliers cirque d’un enfant présentant un trouble du spectre autistique a enrichi mon observation : son balancement, son détour en rond sur lui-même de façon répétée, ses stéréotypies, sa marche sur la pointe des pieds. Les objets qui tournaient le fascinant, sans crainte des réels dangers des agrès cirque ».

Je décide alors de me former au C.N.A.C (Centre National des Arts du cirque). Ce centre proposait une formation de formateur, mais également de compléter mes compétences par le brevet d’initiateur délivré par la Fédération Française des écoles de Cirque. De ce fait, j’ai été amené à réaliser un stage intensif à l’école Internationale de Théâtre Jacques Lecoq afin de découvrir le travail du masque neutre, du clown et du corps.

Grâce à toutes ces expériences, je fonde dans un cadre associatif, une école de cirque « différente» et adaptée à tous publics, ayant pour charte : (le but n’étant pas de gagner mais de s’exprimer).

L’association surunfil s’emploie à développer les notions d’imagination, de créativité, de confiance en soi, du travail en groupe et de la confiance en l’autre. Grâce à l’interaction, la concentration, l’observation, la conscience de son corps et en acceptant le regard des autres porté sur soi, la personne peut devenir actrice de son « je » créatif et sans jugement pour aller vers un mieux-être.

La démarche s’articule principalement autour des notions de plaisir, par le dépassement de ses limites, de la prise en compte de l’autre et également par la motricité, sans compétition ni reproduction d’un modèle. « Au travers de la production d’un spectacle, la personne se trouve dans une situation où elle est vue. Le résultat n’a cependant pas pour objectif d’être regardé, l’essentiel étant de tisser un lien entre soi et les autres afin d’exprimer sa propre singularité ».

J’ai alors entendu parler de l’art-thérapie. Mais qu’est-ce ? Après des recherches approfondies, je décide d’entreprendre une formation universitaire spécialisée en Art, et psychothérapie au service du handicap. N’étant pas encore satisfait de mes recherches en matière de créativité, je découvre l’institut Profac, apte à répondre à mes questionnements concernant les liens existant entre médiation artistique et art-thérapie.

Je poursuis alors cette formation afin de pouvoir accompagner la personne par le biais de la créativité et non de la création artistique car il n’y a pas d’objectif de résultat.

  • Intervenant en institution auprès d’adultes – M.A.S (maison d’accueil spécialisé).
  • E.P.H.A.D – F.A.M – I.M.E – Hôpital de jour.
  • En crèche petite enfance – Halte garderie – Relais assistance maternelle.
  • En école de cirque adapté – Association
  • Collège – Périscolaire –  Ecole privée

Art-thérapeute certifié d’état – PROFAC – adhérent à la L.P.A.T (Ligue Professionnelle d’Art-Thérapie).

Certificat d’état de niveau II enregistré au répertoire National des certifications professionnelles par le ministre auprès du Travail, de l’emploi et de la santé (R.N.C.P).

L’art-thérapeute se différencie clairement:

  • du médiateur artistique ou de l’animateur d’atelier occupationnel dans la mesure où ses interventions se font exclusivement sur indication médicale et contrôle du prescripteur.
  • du psychothérapeute du fait qu’il n’interprète absolument jamais les productions.
  • de l’ergothérapeute qui intervient dans le champ de la rééducation fonctionnelle.

Besoin de renseignements ?

n’hésitez pas à prendre contact